Denis Robin Photos de Voyages

Photographies et textes,Denis robin,photos de voyage,galerie photo,carnet de route,photo du Nepal,de l' ile Maurice,du Maroc(Tafraout,Essaouira,m'Hamid,Marrakech),de l'Inde ( Benares,Delhi,Puri ),de Turquie (Istanbul,Izmir,Cappadoces).Photos de paysage,por


Accueil blog denis robin photographies de voyagesPhotos de Grece,ile de Chios,bar,joueurs de backgammon et cartesPhotos de l'ile Maurice,paysages et portraitsPhotos d'Inde,Delhi,Puri,Benares,paysages et portraitsPhotos du Maroc,Marrakech,m'Hamid,Tafraout,Agadir,Essaouira,paysages et portraitsPhotos du Nepal,annapurna base camp,langtang,katmandou et pohara,paysages et portraitsPhotos du Pakistan,paysages,portraits,ecole coranique harrapaPhotos de Rodrigues,Port-Mathurin,paysages,portraits,marchePhotos de Turquie,Istanbul,Izmir,Cappadoces(goreme et uchisar),paysages et portraits

08 avril 2006

Carnet de route Nice-Katmandou (4)

pecheurs

22/12/02
Istanbul 17h00


Arrivée hier soir à Istanbul encore une fois de nuit, tant mieux. Il faut parvenir à un quartier que deux charmantes turques nous ont indiqué, où l’on est censé trouver des hôtels pas chers. Notre voyage ne se fait pas avec des guides touristiques, mais par des relations que l’on réussira à se faire, c’est plus difficile, mais plus excitant. Donc arrivés à la gare, un peu perdus, nous cherchons un tourist office inexistant, les policiers que nous rencontrons sont incapables de nous renseigner, mais nous demandons à un couple fort sympathique qui parlant à peine anglais checkent pour nous la façon de se rendre à Taksim.Pour eux, ça a l’air aussi compliqué, ils nous accompagnent à l’arrêt de bus, l’homme nous offre une cigarette et nous les quittons, direction Taksim.
Istanbul est immense, l’arrivée m’a fait penser à mon arrivée à Delhi, bus polluants, marchands ambulants, odeurs, sons, cris, et tout cela m’enivre. Arrivée à Taksim, où dormir ? Cherchant avant tout à manger, nous cherchons un bouiboui en dehors de cette zone où burger king, mc do, pubs et boites de nuit se chauvauchent. Nous en trouvons un où nous mangeons un kebab fabuleux pour 2 millions de livres turques. Nous y rencontrons un turc coiffeur qui nous amènera à son hôtel, 20 millions de TL pour la nuit, pas si mal.
Après s’être installés, douchés (on en avait rudement besoin), nous décidons de sortir pour boire une biere. Nous nous  trouvons dans une foule qui profite du samedi soir et des vacances. Premier essai : 10 MTL pour entrer dans un pub, c’est trop cher. Deuxième essai, un videur nous dit que nous ne pouvons pas rentrer parce que nous ne sommes pas accompagnés. Troisième : trop plein. C’est vraiment pas pour nous, il y a des tas de gens bourrés dans la rue vomissant dans la rue tout en étant bien sappés, c’est l’horreur totale, c’est pas roots, c’est tout ce que l’on deteste, mais on aura essayé. Nous décidons donc d’acheter 3 bières à un épicier qui me demandait si j’étais arabe, un poulet, et de rentrer à l’hôtel.  
Donc retour à l’hôtel devant le top 50 turc à la télé. Quel luxe de dormir dans un lit, et d’avoir le chauffage. Réveil à 12h00 le lendemain, nous avons bien récupéré notre manque de sommeil. Nous partons en quête d’un hôtel moins cher que nous trouverons pour moitié moins (10 MTL).Retour à l’hotel, on se fait du riz, le reste du poulet d’hier, tomate, un festin quoi.

danisma


23/12/02
Istanbul 21h34


Je suis fatigué, Lolo est parti envoyer un email et je me retrouve seul dans cette petite chambre près de la grande route. Journée fatiguante, réveil à 8h00,on fait nos sacs et on va les poser à l’hôtel que nous avions trouvé hier. Puis direction l’ambassade d’Iran pour faire notre visa, sans oublier de se boire un çay qui nous fera sortir de notre torpeur matinale.
L’on check vite des infos bus. A partir de ce moment où on rentre dans le consulat (10h30) tout doit aller très vite, ça ferme à 11h30 et après avoir rempli les formulaires je cours comme comme un dératé pour chercher un endroit je vais faire les photocopies des passeports de Lolo et moi et des photos d’identités. J’arrive juste un peu avant 11h30,et nos dossiers sont complets.
On va manger un kebab puis on déambule dans le vieux bazar d’Istanbul.Il y a de tout, mais je ne veux rien acheter, juste regarder. Il y a énormément de monde et c’est un endroit très touristique  -beurk ! -  
15h00 Retour  au consulat où ils nous disent qu’ils ont un problème informatique et que l’on pourra récupérer nos visas qu ‘à 16h30.Lolo et moi partons chacun de notre côté. Moi je découvre que les banques changent les travellers qu’en monnaie locale, ce n’est pas intéressant car je perdrais trop d’argent.
16h30  deuxième retour au consulat iranien, la porte est fermée. Nous rencontrons un japonais qui va lui aussi en Inde.On fait le tour du consulat et un homme (qui était le vigile certainement) nous dit que l’on pourra récupérer nos passeports que demain. No WAY, nous avons besoin de nos passeports que nous récupèrerons finalement avec le visa à 17h30 après avoir sérieusement levé le ton. Ouf ! Je suis ereinté, je n’ai plus un sou en poche, que cet argent factice de travellers.Retour à l’hôtel, pates, saucisse, fromage-Bonne nuit-

Posté par Denis Robin à 13:07 - CARNET DE ROUTE NICE-KATMANDOU - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire